Text Size

Recherche

CONGO RISING : Succès pour la Conférence du Ministre Tryphon Kin-Kiey

 

images  

 

 

 

kk1


La grande salle des fêtes de l’Ambassade de République Démocratique du Congo à Bruxelles sise 30, rue Marie de Bourgogne  a refusé du monde ce jeudi 18h30’ pour la conférence «Télécommunications et NTIC, vecteurs d’émergence du Congo: Perspectives et quel apport de la Diaspora?» avec débat d’actualité animée par le Ministre des Postes, Télécommunications et Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication Prof. Tryphon Kin-Kiey Mulumba dans le cadre de la campagne « Congo Rising : Fast Forward to an emerging country » initiée par l’Ambassadeur Henri Mova Sakanyi pour présenter « le nouveau visage du pays » et les « avancées indéniables dans une démarche dialectique et participative avec la diaspora et les personnes intéressées au développement du Congo et le grand public de la juridiction diplomatique ».

 



Une audience nombreuse malgré les menaces de groupuscules obscurs anti-patrie

 

 Diplomates, membres de l’élite et de la classe moyenne congolaise expatriée, hommes d’affaires étrangers et représentants des médias, ils étaient plus de quatre cent cinquante, bravant les menaces de groupuscules obscurs anti-patrie  appelant plus tôt dans la journée à l’annulation de l’événement par une manifestation devant la chancellerie Congolaise dont le fiasco numérique – moins de 10 personnes – est la preuve irréfragable que la majorité silencieuse de Congolais de l’Etranger  soucieuse du développement de leur alma mater tourne le dos à ces gesticulations improductives.

Maitre des céans, l’Ambassadeur Henri Mova Sakanyi a révélé que les « Télécommunications et NTIC sont un des secteurs où la RDC a fait kk2un grand bon en avant avec près de 23 millions d’abonnés au téléphone soit le double des populations de Belgique, de Grèce ou l’équivalent de celle de l’Australie ». C’est donc « un des vecteurs d’émergence du Congo que l’Ambassade a voulu mettre en exergue dans le cadre du « Congo Rising » et permettre à la diaspora de sen imprégner et de participer à cet essor florissant. Prenant la parole, l’orateur du jour, le ministre Kin-Kiey a édifié l’audience sur les réalisations dans le domaine des Télécommunications  qui ont fait « basculer le Congo dans la société de l’Information » d’après les déclarations du Dr Hamadoun Touré, secrétaire général de l’Union Internationale des Télécommunications, UIT, de passage à Kinshasa courant juillet pour la journée mondiale de la société de l’information dont un extrait de l’allocution a été projetée ( VIDEO)  

 

Télécoms et NTIC : Des réalisations réelles, la RDC a tous les atouts !

 

Tryphon Kin-Kiey a ainsi égrené la kyrielle de réalisations de son secteur : «La RDC est connectée au monde par le câble sous-marin WACS au point d’atterrage de Muanda; l’axe Kinshasa Muanda, long de 650 km, est opérationnel; Kinshasa est relié à Brazzaville par câble sous-fluvial; 2200 km de fibre optique sont posés entre Inga et Kolwezi; 3300 km sont en implémentation entre Kinshasa et Lubumbashi; la 3G est exploitée et les tests de la 4G ont été autorisés (la radio et la télé sur son téléphone portable outre les transactions financières, le e-commerce, le e-education, la e-santé), bientôt la 4G, le haut débit, bientôt le très haut débit…; paiement des dettes qui courraient courraient depuis une trentaine d’années à l’UIT,  le Mobile banking est une réalité et contribue au paiement des salaires des fonctionnaires; longtemps timorée, la pénétration des TIC accroît sensiblement pour atteindre 23%, grâce à nos sept opérateurs mobiles; la Police nationale a créé en son sein une direction des TIC qu’elle équipe au standard international; chaque ministère se dote désormais d’une direction des TIC, s’informatise et recycle son staff; longtemps géré en dehors du pays, le domaine «.cd» est en passe d’être rapatrié à Kinshasa; les nationaux s’approprient d’avantage l’Internet et développent des contenus locaux et en langues locales».

 

 kk3


Pour le ministre, « les nouvelles technologies, l’Internet, les réseaux sociaux, le téléphone mobile, etc., installent un nouveau type de communication qui permet aux populations d’agir. Les Etats fragiles pourraient regretter cette nouvelle société de l’information mais c’est une nouvelle opportunité pour nos pays quand elle conduit au savoir et permet de déplacer dans la bonne direction l’indice de développement humain. Les Etats doivent au contraire savoir dans leurs politiques publiques intégrer ce bouleversement, cette révolution en adaptant leur communication. »

 

kk4Selon lui, le Congo a tous les atouts pour être en première ligne dans le développement de la Communication notamment :  « avoir été le 1er pays en Afrique et même au monde à avoir lancé un réseau mobile avec Télécél , avoir été le 1er pays africain à avoir lancé un réseau de satellites terrestres qui permis le « Grand Tam Tam d’Afrique », être le pays au centre et au cœur du Continent, c’est-à-dire,  le Hub, être  l’un des deux pays du Continent à avoir un tel espace et à être aussi peuplé … là où des pays en Afrique doivent construire 3.000 kms de fibre optique, il nous en faut nous 34.000 kms au moins! ». A propos des projets dans le domaine des TIC, Tryphon Kin-kiey Mulumba affirme que les lois sur la cybersécurité, la cybercriminalité et la protection des données personnelles seront bientôt débattues au Parlement. Une agence nationale des TIC est en gestation, des espaces publics numériques et des villages intelligents dont le parc agro-industriel de Bukanga Lonzo seront créés.

 

Un débat ouvert et sans tabous


S’en est suivi un débat ouvert et sans tabous avec l’audience au cours duquel Kin-Kiey a répondu aux différentes préoccupations les plus souvent pointues de l’audience composée de plusieurs spécialistes Congolais et Européens du secteurs des télécommunications ainsi que kk6sur les questions de l’heure qui ont plus préoccupé journalistes et membres de la diaspora.

Concernant ce dernier point, Tryphon Kin-Kiey Mulumba a insisté sur le contexte mondial actuel qui fait de l’Afrique à nouveau « le nouvel eldorado » de la croissance ( 5 % en moyenne alors que le monde est à 3 %)   dont la RD Congo a une des plus robustes à 8,8 %,  paraphrasant de ce fait le Président  Barack Obama lors du Sommet US-Africa: «Même si l’Afrique continue d’être confrontée à des grands défis, même si beaucoup d’Africains font face à la pauvreté, aux conflits, à la faim et aux maladies, et même si nous travaillons ensemble pour faire face à ces problèmes, nous ne pouvons ignorer la nouvelle Afrique qui émerge. Nous savons tous ce qui fait de l’Afrique une grande opportunité: un continent où la croissance est la plus forte au monde, avec une classe moyenne émergente, des entreprises en pleine croissance et des marchés des télécoms prometteurs».

 

Des réalisations nationales et au Bandundu, fruits d’un leadership et d’une vision

 

kk5Concernant  les réalisations du Gouvernement, Kin-Kiey a cité « la fin de la guerre avec le M23, les ADF-NALU, les FDRL, l’atteinte du Point d’achèvement de l’Initiative PPTE, le Congo déclaré pays conforme par l’ITIE qui vise la publication des revenus issus des ressources minières, pétrolières et gazières., le Congo quitte la black list de l’OACI après un audit de cette organisation après certification de ses compagnies aériennes, la taux d’inflation qui avait atteint quatre chiffres sous des régimes précédents qui avoisine désormais zéro, depuis 2 ou 3 ans, le taux de croissance proche de 2 chiffres quand la moyenne africaine est de 5%.... ».

 

Tout ceci selon lui est le fruit « d’une vision et d’un leadership installés à la tête de l’Etat incarnés par le Président Joseph Kabila ». Et le ministre de renchérir  « Pourquoi Kabila fait-il un tabac au Bandundu ? » avant de répondre par les réalisations concrètes :

 

 « 1. la construction d’une route nourricière, Kinshasa jusque vers Loange à la frontière du Kasaï, qui fait reculer la misère.

Le pain de Kinshasa est vendu le même jour dans tous nos villages, et le villageois vendent ignames et racines qu’ils prennent dans la brousse ou produisent de la terre ;

 kk9

2. A la rivière Loange, un pont des plus modernes qui relient l’Ouest au Centre, le Bandundu aux Kasaï et va permettre bientôt au Kinois de rejoindre l’Est et le Sud en quelques jours en véhicules, au Katangais de faire de même en rejoignant Kinshasa et l’Ouest en peu de jours au volant d’un véhicule de tourisme.

Si ce n’est pas du développement, il faut me dire comment appeler cela.

 

3. Parlant de ponts, voyez sur le 30 juin, les ponts

-     Dag Hammarskjöld;

-     Le Pont Matete ;

-     Le Pont sur la N’Dili; etc.,

 

Des ouvrages que ceux qui ont connu le Zaïre d’hier ne reconnaîtraient pas aujourd’hui.kk7

 

4. Pour nous rendre du centre-ville à l’aéroport, hier, il nous fallait 3 ou 4 heures.

 

Désormais, 30’ suffisent sur un boulevard à huit voies, depuis l’aéroport au centre-ville

 

5. S’agissant de l’aéroport, notre aéroport sera très bientôt au même standard que celui de Johannesburg.

 

5. En 2006, partir de Kinshasa pour Masimanimba,  chez moi, il me fallait 12 heures en jeep. Aujourd’hui, 3 heures.

 

6. Le transport en commun, qui pouvait s’imaginer? Des bus toutes les cinq minutes, des Kinois qui font la queue attendant le bus, ne se précipitant jamais: si vous ratez celui-ci, il y a celui-là qui vous attend!

 

7. Parlons pas d’abris bus ou de la ville qui respire de la chlorophylle et doit servir de locomotive pour le reste du pays!…

 

8. L’économie en général.

-     Taux d’inflation qui avait atteint quatre chiffres sous des régimes précédents qui avoisine désormais zéro, depuis 2 ou 3 ans!

-     Taux de croissance proche de 2 chiffres quand la moyenne africaine est de 5%.

-     Aujourd’hui, le CDF est plus recherché que le dollar et les entreprises des télécoms fixent leurs prix en CDF.

-      Et les télécoms, des villages désormais connectés et désenclavés, ce qui sauve des vies et participe à la réduction de la pauvreté.

Si ce n’est pas signe de confiance retrouvée, il faut nous dire qu’est-ce que cela signifie-t-il?

 

9. Tel ce programme d’infrastructures - les technopoles, cité moderne à Limeté, cité Oasis à Bandal, Cité du Fleuve à Kingabwa - ou agro-industrielles inaugurés le 18 juillet à Bukanga Lonzo dans le Bandundu qui s’étend sur 75.000 hectares dont l’objectif, en remettant ce pays dans sa place de grenier du Continent, est de permettre aux Congolais de connaître un risque zéro d’insécurité alimentaire. »

 

Des charters pour la diaspora ?

 

kk8

Face à ce chapelet de réalisations, Kin-Kiey s’interroge à nouveau sur le «  déferlement de mensonges à l’étranger et dans certaines officines? » et  plaide pour « un programme de charters pour l’élite et la classe moyenne expatriée congolaise » : «Pourquoi on ne mettrait pas quatre vols sur quatre mois au départ de Bruxelles et de Johannesburg et ailleurs pour que des membres de l’élite et de la classe moyenne congolaise expatriée qui le désirent se rendent au Congo, pendant un mois, libres de voir qui ils veulent (nos Profs d’Université, nos Syndicalistes, nos Dirigeants, etc., comme nous, nous l’avons fait en revenant au Congo après une dizaine d’années d’absence), de parcourir le pays, et viennent eux-mêmes témoigner. Je crois que ces Congolais, nos compatriotes de la diaspora, corrigeraient bien de mensonges et reviendraient peut-être définitivement vivre au Congo. Comme nous, nous l’avons fait, avec d’autres qui reviennent chaque jour nombreux au pays, lancer des start-up! ».

 

Kabila Désir, quid ?

 

Suite à une question de l’audience concernant l’annonce du lancement d’une association dénommée « Kabila Désir » par le Ministre, ce dernier a révélé qu’elle a pour objectif de « fédérer la majorité des Congolais qui éprouvent «une envie de Kabila» car selon lui « le Congo est ’est loin d’être le Paradis, loin s’en faut, mais le Congo est sorti de l’Enfer. Je crois que c’est comme ça qu’il faut le dire.Il est en vol vers le Rêve réalisé.Nous pensons qu’il y a des millions de Congolais qui se reconnaissent dans l’œuvre de Kabila, et qu’il nous faut fédérer.Ce n’est pas un hasard qu’il y ait une telle paix sociale dans la Capitale. Pas une ville morte depuis des années !C’est ça « Kabila Désir ».Cela n’empêche pas des partis d’opposition de mobiliser leurs partisans, nous sommes une démocratie! Heureusement… » .

 Tryphon Kin-Kiey se propose donc de  « fédérer la majorité des Congolais qui éprouvent encore «une envie de Kabila» dans une association dénommée « Kabila Désir ».  

kk10

La soirée s’est clôturée autour d’un buffet Congolais où l’orateur du jour accompagné de l’Ambassadeur Mova a pu discuter avec les Congolais de l’Etranger sur les problématiques à l’ordre du jour et l’avenir du pays dans une ambiance bon enfant. 

 










REPORTAGE-PHOTO à ce lien : TELECOMS

A propos de "CONGO RISING : FAST FORWARD TO A RISING COUNTRY" : 

CONGOR1
    CONGOR2

VIDEO

Restez connecté(e) avec l'Ambassade

  • Facebook: ambardc.eu
  • Flickr: rdcbenelux
  • Twitter: rdcbenelux
  • Vimeo: user3098414
  • YouTube: rdcongobenelux

Recevoir notre newsletter

Recevez la newsletter de L'Ambassade :







Ambassade de la République Démocratique du Congo près le Benelux et L'Union Européenne
30, Rue Marie de Bourgogne
1000 Bruxelles - Belgique
Tél.: + 32.2.213.49.80  Fax.: + 32.2.213.49.95

Formulaire