Text Size

Recherche

Mogherini – Okitundu à Bruxelles : discussion franche et constructive

News

Frais moulu de la pleine satisfaction de la délégation Congolaise au 29ème Sommet de l’Union Africaine qui  sous le leadership du Président Kabila qui a fait le déplacement d’Addis-Abeba a marqué plusieurs points diplomatiques sur l’échiquier continental

 

Léonard She Okitundu a piqué sur le Nord à Bruxelles siège des institutions européennes pour une rencontre au Sommet ce mercredi 5 juillet 2017 avec la Vice-présidente de la Commission Européenne, Haute Représentante aux Affaires Etrangères, Federica Mogherini. Un premier contact entre les deux top diplomates qui se déroule dans un contexte de tensions entre la RDC et l’Europe suite aux mesures restrictives prises par le Conseil de l’Union Européenne contre des officiels Congolais pour des faits présumés non jugés ni étayés de violations des droits de l’Homme. Ce que Kinshasa n’entend pas de cette oreille et a dénoncé énergiquement depuis l’arrivée du premier Ministre des Affaires Étrangères du Général Major Kabila d’époque. Realpolitik oblige même sous tension et sanctions réciproques comme on le voit avec la Russie et certains pays de l’OTAN qui continuent de discuter, Kinshasa veut faire valoir sa vision et sa bonne volonté auprès du monde d’où l’intérêt de cette rencontre à Bruxelles pour la RDC.

Climat franc et direct, discussion positive et constructive

Campant en position de force sur le récent soutien unanime des Chefs d’Etat et de Gouvernement du 29ème sommet de l’Union Africaine, la RDC par son Ministre She Okitundu abordait cette réunion avec sérénité au cours de laquelle  la Haute Représentante/Vice-présidente a tenu à exprimer l'importance attachée au partenariat entre l'UE et la RDC. Au sortir, le VPM Congolais a affirmé que le climat des discussions de cette première rencontre était franc et direct, la Vice-présidente a qualifié la discussion de positive et constructive pour l’avenir. She Okitundu a exposé la conclusion du dialogue politique avec la formation du Gouvernement Tshibala, l’enrôlement avec le cap de plus de 30 millions de Congolais enregistrés, la situation humanitaire et judiciaire au Kasai suite au bras de fer de Geneve ou Kinshasa a obtenu gain de cause sur sa position. La prochaine mise en place du CNSA, la restructuration de la Ceni et du CSAc conformément à l’Accord du 31 décembre 2016.

 

Sanctions européennes illégales et injustes martèle Okitundu à Mogherini

 

Par la voix du VPM, Kinshasa, les yeux dans les yeux avec Bruxelles a réitéré au siège politique européen sa révulsion envers ces mesures restrictives dites sanctions ciblées qui ne respectent par les grands principes du droit international notamment la non ingérence dans les affaires d’un Etat et la souveraineté nationale ainsi que les valeurs de la Convention Européenne des droits de l’Homme dont le droit d’etre entendu, la présomption d’innocence…  Suite à cela,  Mogherini a bien reconnu que ces sanctions étaient des outils politiques réversibles de l’Union Européenne. 
À cet effet, Okitundu a rappelé à l’Europe de ne pas sous estimer la capacité de pendre des mesures de réciprocité de la RDC face à ces mesures illégales que l’Union Africaine vient de dénoncer à l’unanimité à son dernier Sommet. Il a insisté sur la défense de la dignité et la souveraineté Congolaises. En prévision du Sommet UE-Afrique de novembre prochain à Abidjan, la RDC souhaite faire de ce sommet une tribune pour débattre de ces mesures restrictives et obtenir leur retrait si cela n’est pas fait entretemps affirme le ministre Congolais.

 

Kinshasa espère un  nouveau chapitre

 

Léonard She espère que cette première rencontre avec sa collègue européenne ouvre un nouveau chapitre avec l’Europe et qu’un dialogue suivi s’installe conformément à l’accord de Cotonou qui lie l’Afrique à l’Europe. Contrairement à certains tabloids à la solde de politiciens alignés sur des intérêts flous, Okitundu n’est pas allé solliciter une aide financière pour la RDC, le Président Kabila ayant été clair sur le financement du processus électoral qui sera national, ni allé en position de faiblesse à Bruxelles, c’est une discussion franche et directe, les yeux dans les yeux pour se dire des vérités  entre partenaires égaux qui s’est tenue avec Madame Mogherini n’en déplaise aux nostalgiques de la génuflexion métropolitaine. La diplomatie Congolaise reprend ses gâlons peu à peu. Pour rappel, Okitundu était accompagné du Conseiller Présidentiel Kikaya Barnabé et du Chargé d’Affaires Kakhozi Crispin alors que Mogherini avait à ses côtés  Bart Ouvry,chef de délégation de l’UE à Kinshasa.


VIDEO A LA UNE

Ambassade de la République Démocratique du Congo près le Benelux et L'Union Européenne
30, Rue Marie de Bourgogne
1000 Bruxelles - Belgique
Tél.: + 32.2.213.49.80  Fax.: + 32.2.213.49.95
Heures d'ouverture: 9H00 - 12H00: Dépôt des Documents & 15H00 - 16H30: Retrait des Documents