Text Size

Recherche

Le gouvernement invite les entreprises commerciales à libérer la part des actions sociales

mukokoLe gouvernement  invite les entreprises publiques transformées  en sociétés commerciales à se désengager de leurs actions sociale, en vue de céder la place aux différents partenaires pour un environnement socio-économique durable, a indiquer mardi, le vice-premier ministre, ministre du Budget, Daniel Mukoko Samba, à l’ouverture de la table ronde sur « la responsabilité sociale des entreprises(RSE) » qui se tient du 12 au 13 juin au Grand hôtel  Kinshasa dans la commune de la Gombe .Il a précisé à cette occasion que le gouvernement ne peut pas seul construire le pays, demandant aux entreprises de jouer pleinement leur rôle en matière de l’environnement socio-économique, et de créer une synergie qui pourrait déboucher sur la promotion de bonnes pratiques et la normalisation des pratiques.

 

M. Jean-Carol PELLETIER, ambassadeur du Canada en RDC a relevé le rôle des entreprises dans le développement socio économique d’un pays. Pour lui, ce rôle  dépend des objectifs qu’il s’assigne et des attentes de la société, sans oublier  les obligations juridiques, la pression des pairs, les exigences liées à la concurrence et les pressions de la société civile. Pour le gouvernement canadien, la RSE désigne la façon dont les entreprises intègrent, de manière transparente et responsable, les considérations sociales, environnementales et économiques à leur valeur et à leur fonctionnement. Le Canada va collaborer avec la RDC pour encourager et aider le milieu des affaires notamment, le secteur des ressources naturelles, les mines en particulier, à concevoir et à mettre en œuvre des pratiques efficientes, efficaces et transparentes en matière de RSE, a indiqué M. Jean-Carol. Le représentant du président de l’assemblée nationale, Mutoka Mbali, a pour sa part affirmé que l’exercice pour les parlementaires consiste à poser les jalons afin de réaliser  les recommandations venues des différents organismes nationaux internationaux.

 

M. Eustache OUAYORO le représentant pays de la Banque Mondiale  en RDC à quant à lui évoqué le rôle de la Banque mondiale de combattre la pauvreté, promouvoir les dispositions de partenariat entre le service public et privé , avant de préciser que son institution a mis en place un système de politique de sauvegarde qui concerne les risques et les conséquences indésirables sur le plan environnement et social.

 

Le directeur général de l’office congolais de contrôle  (OCC), Albert Kasongo Mukonzo s’est appesanti sur le rôle que son entreprise va jouer, dans l’accompagnement des  entreprises dans le respect des normes  établies et faire en sorte que celles-ci les respectent. L’Occ est une entreprise d’Etat  spécialisée en évaluation de la conformité  en  RDC . Il est membre du comité de l’organisation internationale de normalisation « ISO ».  Ces assises sont organisées par le Fonds social de la république en partenariat avec Emi-consulting et la Fondation Entreprendre, signale-t-on.

ACP/Kayu./Fédé

VIDEO

Restez connecté(e) avec l'Ambassade

  • Facebook: ambardc.eu
  • Flickr: rdcbenelux
  • Twitter: rdcbenelux
  • Vimeo: user3098414
  • YouTube: rdcongobenelux

Recevoir notre newsletter

Recevez la newsletter de L'Ambassade :







Ambassade de la République Démocratique du Congo près le Benelux et L'Union Européenne
30, Rue Marie de Bourgogne
1000 Bruxelles - Belgique
Tél.: + 32.2.213.49.80  Fax.: + 32.2.213.49.95

Formulaire