Text Size

Recherche

Message de voeux du Président de la République à la Nation, à l’Occasion du Nouvel An 2018

News

 demo23Mes chers compatriotes

Au seuil de l’année 2018, j’ai l’agréable opportunité d’exprimer ma gratitude à chacune et à chacun de vous pour le précieux soutien manifesté, tout au long de l’année qui s’achève, aux institutions de la République, dans l’accomplissement de leurs missions constitutionnelles.

 

Je tiens également à dire toute ma solidarité et ma compassion envers celles et ceux d’entre nous qui, suite à des moments d’épreuves ou à la perte d’un être cher, ont vécu une année 2017 particulièrement difficile. Je les exhorte cependant à garder allumée, la flamme de l’espérance au cours de l’année 2018.

Mes chers compatriotes

Malgré les défis et les écueils rencontrés, l’année qui s’achève a connu des avancées significatives tant sur le plan économique que sécuritaire si bien que, globalement, le pays jouit d’une stabilité appréciable.

Je pense bien évidemment à l’aboutissement heureux de nos efforts de rétablissement de la sécurité dans les régions du Kasaï et de la Lomami qui, il y a encore dix mois, étaient le théâtre des attaques et des crimes horribles perpétrés par un Groupe terroriste et ayant occasionné des déplacements de nos populations.

L’organisation, il y a 3 mois, de la Conférence sur la paix, la réconciliation et le développement de l’espace kasaïen, les mesures prises pour enrayer l’avancée de ce mouvement terroriste à Kinshasa, ainsi que le déploiement de la justice en vue de punir les auteurs d’exactions constatées, ont permis d’obtenir des francs succès et de créer les conditions d’une paix durable dans ces parties de la République.

De même, dans le Tanganyika, la réconciliation de nos populations bantoues et Twa constitue désormais un acquis suffisamment éloquent sur la richesse que notre pays tire de sa diversité culturelle.

Mes chers compatriotes

Face aux menaces sécuritaires, nos forces de défense et de sécurité ont, dans l’accomplissement de leurs missions patriotiques, mis un terme également, à l’aventure sans lendemain des groupes armés nationaux et étrangers coalisés en vue de déstabiliser la partie sud de la Province du Sud-Kivu et une partie du Maniema.
Les mêmes efforts et la même détermination sont en cours, afin d’éradiquer les forces terroristes intégristes des ADF et celles anarchistes des groupes armés locaux dans le Nord-Kivu.

C’est ici le lieu de rendre un vibrant hommage à nos Forces de défense et de sécurité pour les lourds sacrifices consentis, nuit et jour, afin que nos populations vivent en paix et participent à l’effort de développement du pays, en toute sécurité, sur l’étendue du territoire national.

Je salue également la mémoire des troupes onusiennes qui, aux côtés de leurs compagnons d’armes de la République Démocratique du Congo versent également leur sang afin que soit éradiquée l’idéologie terroriste dans la région des Grands Lacs.

Mes chers compatriotes

Sur le plan économique, les fortes perturbations du taux de change résultant de l’effritement de nos réserves en devises et de nos recettes issues des produits d’exportation avaient, il y a six mois, affecté votre pouvoir d’achat, et partant, le panier de la ménagère.

Ayant personnellement pris la mesure de la détresse lors de mes nombreuses visites d’itinérance à travers le pays, je me suis engagé à ce que la stabilité de notre économie soit au centre des efforts déployés par le Gouvernement au cours de l’année 2017.
C’est dans ce sens que j’ai pris la décision d’instituer un comité mixte stratégique au sein de l’Exécutif, afin d’accélérer la mise en œuvre des mesures économiques urgentes et des réformes, dans l’ordre des priorités dictées par les circonstances. J’avais, par ricochet, instruit le Gouvernement d’engager un dialogue social avec les différentes couches socio-professionnelles du secteur public, en vue de corriger les distorsions nées de la crise économique déplorée.

Nos efforts, dont je me réjouis particulièrement, ont porté des résultats palpables traduits notamment, par un accroissement substantiel de nos réserves de change, en même temps que l’augmentation de nos recettes qui ont dépassé le seuil mensuel d’il y a deux ans.

Ce qui a permis d’une part, de procéder une fois de plus à des améliorations des conditions salariales des agents et fonctionnaires de l’Etat, et d’autre part, d’assurer une mise à la retraite honorable de ceux d’entre eux arrivés fin carrière, ouvrant ainsi la voie à un nouveau programme de recrutement des jeunes professionnels au sein de l’Administration publique, dans les vingt-six provinces du pays.

Notre objectif étant d’atteindre une croissance plus inclusive qu’auparavant, ces efforts se poursuivront au cours de l’année 2018, à la faveur de la réforme fiscale en cours et des nouvelles dispositions légales devant régir le secteur minier et le Partenariat Public-Privé.

Mes chers compatriotes

L’année qui s’achève, a aussi été celle de la mise en œuvre du consensus politique obtenu aux termes de l’Accord du 31 décembre 2016 en vue de l’organisation d’un nouveau cycle électoral dans notre pays.

Outre la formation convenue d’un Gouvernement d’Union Nationale le mois de mars dernier et par la suite, la mise en place du Conseil National de Suivi de l’Accord et du processus électoral, je voudrais saluer le travail de titan abattu par la Commission Électorale Nationale Indépendante dans la révision du fichier électoral.

L’adoption et la promulgation de la Loi électorale aujourd’hui acquises, l’établissement des listes électorales, la répartition des sièges et la convocation des scrutins qui s’en suivront, conformément au calendrier électoral publié par la CENI, nous conduisent de manière irréversible vers l’organisation des élections.

Ce processus relevant de la souveraineté nationale et son financement étant totalement pris en charge par le Gouvernement de la République, je vous invite à vous en approprier et à assumer ainsi, à travers cet acte, l’exercice de votre droit à l’auto-détermination.

J’en appelle à cet effet, à la vigilance de tous et à l’engagement de chacun afin de barrer la route à tous ceux qui, sans y croire, s’étant servis du prétexte des élections depuis quelques années, seraient tentés aujourd’hui de recourir à la violence pour interrompre le processus démocratique en cours et plonger le pays dans l’inconnu.

Notre peuple qui, à plusieurs reprises, a fait preuve de maturité, saura certainement protéger la patrie contre toute initiative et toute ingérence ayant pour finalité de porter atteinte à l’indépendance politique de notre pays et à son intégrité territoriale.

Mes chers compatriotes

J’ai la conviction qu’en mobilisant toutes nos forces et en préservant nos acquis que sont la paix, l’unité nationale, la démocratie, la stabilité économique et les investissements consentis dans le secteur des infrastructures de base, nous parviendrons à hisser notre beau et grand pays à la place qui lui revient dans le concert des Nations.
Dans cet espoir, je formule les vœux que l’année 2018 qui s’annonce, apporte à chacun et à tous, paix et espérance d’un avenir radieux pour nos familles respectives et Notre Nation.

Que Dieu bénisse la République Démocratique du Congo.

Je vous remercie

VIDEO A LA UNE

Ambassade de la République Démocratique du Congo près le Benelux et L'Union Européenne
30, Rue Marie de Bourgogne
1000 Bruxelles - Belgique
Tél.: + 32.2.213.49.80  Fax.: + 32.2.213.49.95  Email:secretariat@ambardc.eu
Heures d'ouverture: 9H00 - 12H00: Dépôt des Documents & 15H00 - 16H30: Retrait des Documents